JACKY BODIN FORMATION

  • Image Slide N°revslider_1706023668005
    <b>Auto-école</b>
    Auto - école
  • Image Slide N°revslider_1706023668005
    Formation routière
  • Image Slide N°revslider_1706023668005
    Permis auto
    Conduite accompagnée
  • Image Slide N°revslider_1706023668005
    Permis AM
    Vos premiers pas sur la route
    (ex BSR)
    en toute sécurité !

Les Permis et formations que nous proposons :

ÉVALUATION

ÉVALUATION DE DÉPART

L’évaluation de départ Qu’est-ce que c’est ?

C’est l’étape pendant laquelle les connaissances théoriques et Pratiques vont être évaluées.

L’évaluation est obligatoire pour toute personne souhaitant commencer une formation pratique au permis B (Art R.245-2 du code de la route).

            Son objectif est d’estimer le volume d’heures moyen nécessaire à la formation, cela reste une estimation.

            Le nombre d’heures pourra varier en fonction de l’implication, de la régularité du travail et du rythme d’apprentissage de l’élève.

Comment EASYÉVALUATION évalue le nombre d’heures prévisionnel ?

20 EXERCICES sur ordinateur ou tablette

pour

12 FACULTÉS L’évaluation des 12 facultés essentielles pour la conduite qui s’appuient sur des rests psychotechniques. Les performances des 12 facultés sont listées en fonction des résultats (du meilleur au moins bon).

5 LETTRES   À la fin de l’évaluation, un résultat qui prend la forme d’une lettre W, V, T, S et R. C’est à partir de celle-ci que l’auto-école détermine le volume d’heures prévisionnel de l’élève.

Conduite Accompagnée (AAC)

 

AAC

L’ apprentissage anticipé de la conduite est accessible dès 15 ans

Les jeunes candidats au permis de conduire qui choisiront cette formule pourront passer le permis plus tôt, dès 17 ans et demi, afin de pouvoir conduire au premier jour de leur majorité.

L’objectif est de porter le nombre de jeunes bénéficiant de la conduite accompagnée de 30 à 50% d’ici à fin 2017. Cet objectif sera soutenu par des dispositifs complémentaires, en lien avec le ministère de la Ville, pour permettre aux jeunes dont les parents ne peuvent pas assurer l’accompagnement de bénéficier de celui d’adultes bénévoles.

Dans notre établissement 50 % des jeunes sont bénéficiaires de la conduite accompagnée…

Avancer d’un an l’accès à la conduite accompagnée offre aux candidats et à leur (ou leurs) accompagnateur(s) davantage de temps pour organiser les séquences d’apprentissage de la conduite et réaliser les 3 000 kilomètres à parcourir. Les jeunes conducteurs seront ainsi mieux formés, et la sécurité en sera renforcée : grâce à l'apprentissage anticipé de la conduite, l’accidentologie est diminuée de 27 % la première année du permis pour les 18-19 ans, et de 25 % pour les 20-21 ans.

Plus d’expérience au volant, c’est également un meilleur taux de réussite au permis de conduire : 73,9 % de succès, contre 55,2 % par la voie traditionnelle. En 2013, près de 190 000 jeunes ont obtenu leur permis de conduire (catégorie B) grâce à l’apprentissage anticipé de la conduite.

Dans notre établissement 80 % de succès au permis de conduire pour la conduite accompagnée…  

POUR LE FINANCEMENT LE PERMIS 1 € PAR JOUR

SANS FRAIS ET SANS INTÉRÊT...

PERMIS B Traditionnelle

Le permis de conduire de la catégorie B permet la conduite de tous les véhicules de tourisme et des véhicules utilitaires dont le poids total en charge ne dépasse pas 3,5 tonnes. Pour s'inscrire au permis B, il faut être âgé de 17 ans minimum. Pour vous présenter à l'examen pratique, vous devez avoir 18 ans à la date de l'examen pratique et obtenu l'épreuve théorique (le code).

Brevet de Sécurité Routière (BSR)permis AM

Objectifs de la formation

 

Cette formation doit permettre au futur conducteur de :

  • Adopter une conduite apaisée, respectueuse des autres et de l’environnement
  • Réfléchir au comportement et à la place que chacun occupe dans la circulation
  • Se familiariser avec ce type de véhicule

Elle vise également à diminuer de manière significative l’accidentologie des adolescents en deux-roues.

Déroulement de la formation

 

 

La formation, d’une durée de 7h, sans examen, s’organise autour de 3 types d’enseignements :

Formation pratique hors circulation (2h) :

  • Connaissance des équipements indispensables à la conduite et de leurs rôles Connaissances  des principaux organes du cyclomoteur/tri-quadricycle  légers à moteur,  des contrôles indispensables du véhicule pour son  entretien et le  maintien de la sécurité La maîtrise technique du véhicule hors circulation

Formation pratique en circulation (4h) :

Durant ces 4 heures de formation, l’élève devra apprendre à maîtriser :

  • Démarrage du cyclomoteur/tri-quadricycle légers à moteur et insertion dans la circulation
  • Ralentissement et immobilisation du cyclomoteur/tri-quadricycle légers à moteur
  • Recherche des indices utiles à la circulation (signalisation, clignotants, trajectoire, regard des autres usagers)
  • Adaptation de l’allure à l’environnement et maîtrise des distances de sécurité
  • Choix de sa position sur la chaussée
  • Franchissement des différents types d’intersections
  • Changement de direction

Sensibilisation aux risques (1h) :

  • Sensibilisation aux risques spécifiques à la conduite de cyclomoteur/tri-quadricycle léger à moteur
  • La vitesse et ses conséquences

Équipements obligatoires en formation :

Casque homologué, gants possédant le marquage NF ou CE, blouson ou veste manches longues munis d’équipements rétro-réfléchissants, pantalon ou combinaison, et bottes ou chaussures montantes.

Obtention du permis AM 

Véhicule aménagé

Les examens restent les mêmes qu'en permis B. Toutefois, une visite médicale détermine l'aptitude à la conduite du candidat ainsi que le type d'équipements nécessaires au véhicule.

Formation Remorque B96

Examen PERMIS B

DÉROULEMENT

À LA CATÉGORIE « B » DU PERMIS DE CONDUIRE

Les enjeux de la formation à la conduite

L’automobile est devenue un outil social indispensable pour une très grande partie des jeunes de notre société.

Au-delà du plaisir de conduire, l’utilisation d’une voiture est souvent indispensable pour les études, le travail ou les loisirs. Rouler en sécurité est donc une nécessité pour tous.

Les conducteurs débutants représentent une part trop importante des tués et des blessés sur la route.

L’effort engagé doit être poursuivi, notamment par le renforcement de l’éducation et de la formation.

Les accidents de la route ne sont pas liés à la fatalité et pour aider les nouveaux conducteurs à se déplacer avec un risque faible de perdre la vie ou de la dégrader, un nouveau programme de formation est mis en place.

L’objectif général est d’amener tout automobiliste débutant à la maîtrise de compétences en termes de savoir être, savoirs, savoir-faire et savoir devenir.

Apprendre à conduire est une démarche éducative exigeante.

Le déroulement de la formation

Ce programme se veut une vue d’ensemble, aussi exhaustive que possible, des compétences qu’un conducteur responsable doit acquérir pour ne pas mettre sa sécurité et celle des autres en danger.

Il vous faudra prendre conscience que ce qui est appris en formation doit progresser et évoluer, après l’obtention du permis de conduire, en tenant compte des mêmes objectifs sécuritaires que lors de votre apprentissage.

Vous allez apprendre à manipuler une automobile et à circuler dans différentes configurations, à en connaître les risques et les limites.

Vous allez au travers de ce programme comprendre les règles du code de la route ainsi que l’influence des lois physiques, psychologiques et physiologiques.

Vous devrez également vous situer personnellement en tant que citoyen dans vos choix de conduite.

Des cours théoriques et pratiques, collectifs ou individuels, vous aideront à atteindre les objectifs définis et à personnaliser votre progression. Votre formateur sera à vos côtés pour vous guider et vous conseiller.

Des tests de connaissances et de capacités pourront être mis en place au fur et à mesure.

Afin de disposer de repères, quatre grilles de progression accompagnent l’élève dans l’acquisition des compétences. Elles détaillent les savoirs comportementaux, techniques et environnementaux dont doit disposer l’élève conducteur au fur et à mesure de son évolution.

Pour chacun des objectifs de votre programme, des évaluations mises en place par votre formateur, qui vous précisera les critères et les conditions de réussite, sont prévues. Il vous sera possible ainsi de mesurer votre réussite ou d’apprécier les éléments à faire progresser.

De même, pour chacun des objectifs, qui impliquent la conscience que vous aurez de vos capacités, de vos motivations et de vos limites, des autoévaluations sont à votre disposition sur chacune des quatre grilles.

Lorsque l’ensemble des compétences requises sera validé, votre formateur pourra alors vous présenter aux épreuves du permis de conduire.

Comment se déroule l’examen ?

L’épreuve pratique de l’examen du permis de conduire est évaluée par un expert : l’inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière.

Le jour de l’examen, l’épreuve vous est présentée individuellement par l’expert, qui vous précise ce que vous allez devoir faire :

  • réaliser un parcours empruntant des voies à caractère urbain, routier et/ou autoroutier ;
  • suivre un itinéraire ou vous rendre vers une destination préalablement établie, en vous guidant de manière autonome, pendant une durée globale d’environ cinq minutes ;
  • réaliser deux manœuvres différentes, dont une au moins en marche arrière et une à son initiative ;
  • procéder à la vérification d’un élément technique à l’intérieur ou à l’extérieur du véhicule, répondre à une question en lien avec la sécurité routière et à une question portant sur les notions élémentaires de premiers secours ;
  • appliquer les règles du code de la route, notamment les limitations de vitesse s’appliquant aux élèves conducteurs ;
  • adapter votre conduite dans un souci d’économie de carburant et de limitation de rejet de gaz à effet de serre ;
  • faire preuve de courtoisie envers les autres usagers, et notamment les plus vulnérables.

L’évaluation réalisée par l’expert est basée sur des textes réglementaires et instructions précises qui en fixent les modalités.

Cette évaluation consiste en un bilan des compétences nécessaires et fondamentales devant être acquises pour une conduite en sécurité, car la conduite est un acte difficile qui engage une responsabilité forte.

L’expert s’attache à valoriser vos acquis comportementaux plutôt que vos faiblesses. Il réalise ainsi un inventaire des points positifs et des points négatifs restitués par rapport à une compétence donnée. Un échange entre l’expert et vous peut s’instaurer au cours de l’épreuve.

À l’issue de l’épreuve, l’expert retranscrit de façon formelle ce bilan de compétences dans une grille d’évaluation.

 

RÈGLEMENT INTÉRIEUR

RÉGLEMENT INTÉRIEUR AUTO-ÉCOLE JACKY BODIN FORMATION

Ce règlement a pour objectif de définir les règles relatives à l'hygiène, à la sécurité ainsi qu'à la discipline nécessaire au bon fonctionnement de l'établissement. Ce règlement est applicable par l'ensemble des élèves.

Article 1 : Règles d'hygiène et de sécurité

- prescriptions applicables en matière d'hygiène (propreté …) et de sécurité sur les lieux de formation…

Article 2 : Consignes de sécurité

- consignes d'incendie;

- interdictions relatives aux boissons alcoolisées et drogues ;

- interdiction de fumer et de vapoter…

Article 3 : Accès aux locaux

- horaires de l'établissement (voir affichage sur vitrine, documentation de renseignement et site internet);

- accès libres à la salle de code aux horaires de cours théoriques (Mardi 18h30-20h30 ; Mercredi 14h-16h ; Vendredi 19h-20h30 ; Samedi 14h-16h)

Article 4 : Organisation des cours théoriques et pratiques

Entraînements au code

- modalités d'accès à la salle (aux séances de cours de code programmer uniquement) ;

- modalités d'utilisation, à distance, du logiciel d'entraînement au code grâce au code d’accès fourni à l’inscription à utiliser sur ordinateur (des cours et des test sont à disposition pour un entrainement complémentaire à la formation en salle) pour la première connexion et ensuite possibilité de faire uniquement des tests sur le téléphone en téléchargeant l’application (code mobile EDISER) .

Les tests se font uniquement en présence d’un formateur afin de répondre aux questions et faire la correction.

Cours théoriques

- liste des thématiques abordées: alcool et stupéfiants. vitesse, défaut de port de la ceinture de sécurité ... par rapport à la réforme de 2016

- modalités de mise en œuvre : cours collectifs dispensés par un enseignant en présentiel.

Cours pratiques

- évaluation de départ sur ordinateur ;

- livret d'apprentissage pour le suivi pédagogique, l’élève doit fournir ce livret à chaque leçon de conduite en cas de contrôles par les forces de l’ordre, il doit être présenté;

- modalités de réservation et d’annulation des leçons de conduite 48h avant, hors délai la leçon est considéré comme due ;

- déroulement d’une leçon de conduite en fonction du programme de formation ;

- Un élève se présentant sous l’emprise d’un état alcoolique, sous l’emprise de stupéfiant ou de médicaments incompatibles avec la conduite sera refusé en leçon mais celle-ci sera considérée comme due.

Article 5 : Tenue vestimentaire exigée pour les cours pratiques

Pour la formation à la catégorie B : chaussures plates obligatoires (talons hauts et tongs interdits) ;

Pour les formations deux-roues : équipement obligatoire homologué : casque, gants, chaussures qui couvrent les chevilles, vêtements qui couvrent les bras et les jambes.

Article 6 : Utilisation du matériel pédagogique

- usage du matériel uniquement sur les lieux de formation et exclusivement réservé à l'activité de formation ;

- conservation en bon état du matériel, anomalie détectée l’utilisation du boitier de réponse avec contrôle par le formateur en fin de séance (attention une pénalité pécuniaire en cas de détérioration du matériel 90€)...

Article 7 : Assiduité des stagiaires

- respect des horaires de formation fixés par l'école de conduite ;

- gestion des absences, toutes leçons non décommandé 48h à l’avance sera considéré comme due

- en cas de retard, le formateur ne fera la leçon que sur le temps imparti restant.

 

Article 8 : Comportement des stagiaires

- comportement garantissant le respect des règles élémentaires de savoir vivre, de savoir être en collectivité et le bon déroulement des formations ;

- respect du personnel enseignant, des différents collaborateurs et des autres élèves ...

Article 9 : Sanctions disciplinaires

Échelle des sanctions : avertissement oral, avertissement écrit, suspension provisoire, exclusion définitive ...

PARCOURS DE FORMATION

PARCOURS DE FORMATION

Apprendre à conduire est une démarche éducative exigeante qui, demande à l'élève de la concentration, de l’assiduité, de la motivation.

Le parcours qui vous est proposé vous permettra de progresser dans votre formation pour vous amener en situation de réussite aux examens du permis de conduire.

Il est établi et personnalisé en fonction de votre évaluation préalable, de votre évolution dans les compétences et de vos deux bilans de compétences n°1 (C1+C2) et n°2 (C3+C4).

En vous engageant dans cette formation à la conduite à la sécurité routière au travers de la signature du contrat, vous vous engagez à suivre obligatoirement le  parcours de formation suivant :

Parcours théorique

La formation théorique qui porte sur des questions «d’entraînement au code » pourra être suivie à votre rythme soit dans les locaux de l’école de conduite avec un support média tel que DVD, Box  avec un enseignant (vérifier les heures de présence de l’enseignant sur le tableau d’affichage) ou via Internet. Des stages pendant les vacances scolaires sont proposés (un stage est inclus dans votre forfait).

La formation portant sur des thématiques spécifiques se déroule collectivement, dans les locaux de l’école de conduite, et est dispensée en présence d’un enseignant de la conduite et de la sécurité routière titulaire d’une autorisation d’enseigner en cours de validité.

Cinq thématiques sont proposées, vous devez obligatoirement assister à ces cinq cours.

En fonction de votre emploi du temps, vous venez au cours à votre rythme. Pensez à vérifier les jours, les horaires et les thématiques sur le tableau d’affichage.

Parcours pratique

Pour que l'apprentissage de la conduite et de la sécurité routière prenne tout son sens, la formation se déroule sous le format de l'alternance.

Pendant la phase pratique, vous serez amené à circuler :

- en ville ;

- en rase campagne ;

- sur autoroute ;

- de nuit (leçons prises en hiver)

- lors d’un parcours Le Mans réalisé pendant la compétence 3, l’élève doit à l’aide d’une carte routière préparer son trajet avec calcul de l’itinéraire et du cout du trajet, ce temps de conduite sera sous le signe de l’autonomie, l’élève devra donc suivre la signalisation. Pendant ce trajet, l’élève utilisera les différents accessoires du véhicule, le régulateur, circulera dans une grande agglomération et sur autoroute.

Un voyage école vous pourra être proposé (en remplacement du parcours Le Mans)  en fonction des périodes de l’année et du planning.

En quoi consiste un voyage école ? Il permet de partir en groupe de trois élèves qui conduisent à tour de rôle sur une demi-journée ou une journée.

Avant de partir, les élèves préparent au préalable l'itinéraire.

  Ces voyages permettent d'apprendre à lire une carte, d'utiliser un GPS, de favoriser l'autonomie, d'apprendre en observant les autres élèves.

De l'écoute pédagogique vous sera proposée.

En quoi consiste l'écoute pédagogique ? Pendant qu’un élève conduit, vous l'observez, vous écoutez les explications et les conseils de l'enseignant et vous participez de manière active en faisant part de vos observations et de vos réflexions.

L’évolution de la formation se fait avec le formateur, au cours de la formation, le formateur peut émettre la possibilité de réduire le nombre d’heures en cas d’avancement et de compréhension des diverses compétences plus rapides que ce qu’il en était ressorti lors de l’évaluation.

Cependant, si lors des diverses compétences le formateur se rend compte que ses dernières ne sont pas ou peu acquisses par l’élève et qu’il faut les travailler plus longtemps, il pourra informer l’élève de l’augmentation du nombre de leçon. Ainsi qu’en cas de difficultés particulières, la présence du représentant légal sera demandé pour décider ensemble de la suite de la formation, afin d’éviter les désaccords éventuels en fin de formation.

Les formateurs procèdent à un examen blanc, une fois les compétences traitées pour déterminer les acquis et non acquis et le nombre d’heures supplémentaires dont y aura besoin avant le passage de l’examen pratique.

Ferrand Amélie

Responsable Pédagogique

Et Bodin Jacky

Responsable d’établissement